Actualités

Afrique /Icc Services : Le Bénin victime d’une escroquerie de 150 milliards ,  Icc Services  collecte 5% du PIB

Afrique /Icc Services :

Le Bénin victime d’une escroquerie de 150 milliards ,  Icc Services  collecte 5% du PIB

Christopher O.

Le procès de L’affaire ICC Services, a connu de nouveaux développements ce lundi 04 Janvier. Après plus d’un mois d’audience, les avocats ont présenté à la Cour leurs différentes plaidoiries et le procureur spécial son réquisitoire. Selon le Procureur Spécial, le Bénin a été éprouvé par cette affaire. Il a dévoilé le mode opératoire des mis en cause, et a profité pour s’adresser au peuple béninois.

Gilbert Togbonon s’est d’abord interrogé sur les réelles motivations du peuple béninois. « Peuple béninois, que veux-tu ? Pourquoi avoir fait trois pas en avant, tu fais 4 en arrière ? Pourquoi après avoir demandé à la justice de trancher sur le dossier Icc et après l’ouverture, tu dis que le moment est mal choisi ? » a lancé le procureur, en demandant à l’opinion publique de laisser la justice trancher ce procès. Selon lui, la cour est face à un acte criminel, et elle rendra justice.

Gilbert Togbonon va expliquer que le Bénin a été a été victime d’une escroquerie pareille à l’affaire PONZI. « Les services de l’Etat n’ont pas réagi à temps mais ont laissé la chose prospérer avant de chercher à arrêter ça. Le schéma frauduleux du système consiste à proposer aux clients des intérêts mirobolants aux clients. La manœuvre consiste à prendre le dépôt des nouveaux déposants pour payer les anciens et pour que cela prospère il faut élargir la marge de clients. Cette affaire a eu lieu également en Albanie et en Jamaïque », a laissé entendre le procureur spécial.

Les chiffres font froid dans les dos. Selon le procureur spécial, les promoteurs de Icc Services, sont parvenus de 2006 à 2010 à collecter environ 150 milliards ce qui équivaut à 5% du PIB.
Guy AKPLOGAN ,Émile TEGBENOU, Pamphile DOHOU et autres ont associé plusieurs autres personnes pour travailler avec eux et ont collecté en toute quiétude l’épargne public.

Selon le procureur spécial, les fonds collectés ont servi à payer les soins sanitaires de leur chef religieux le révérend Pasteur Benoît AGBAOSSI, et permis à Émile TEGBENOU de créer la SNAB. « Les fonds collectés ont servis également à faire des libéralités à des personnes suivantes: Rebecca, Abou Salomon YAYI, DIMON Justin et autres. Il faut rappeler que 230 millions ont été remis à Grégoire AHIZIMÉ pour l’obtention d’agrément. » a souligné Ulrich Togbonon.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top