Actualités Bénin

Bénin / Chronique :Pédagogie Pcb !

Bénin / Chronique :

Pédagogie Pcb !

Angelo Dossoumou

Je préfère croire que c’est une mauvaise blague. Qu’au grand jamais, ils n’y ont vraiment pensé avant même de l’avoir dit. Mais, les tirs croisés des analystes et le défaut de démenti des accusés ont fini par me convaincre que les répliques notamment du Parti communiste du Bénin venaient effectivement de curieuses sorties de route. Pour ceux qui ne le savent pas, suite à la crise électorale qui a secoué notre pays, l’opposition Fcbe a lancé le 22 Mai dernier, un appel à la communauté internationale aux fins d’une ingérence humanitaire pour soi-disant aider les Béninois à récupérer leur démocratie. Avant cette gaffe, le peuple a eu droit à un compte-rendu de tournée étrangère où il était question d’amener les organismes financiers internationaux à ne pas faire confiance au Parlement issu d’élections non inclusives et donc à ne pas accorder des prêts au Bénin. Plus grave, certains chefs d’Etat n’attendraient que le feu vert du président Nigérian pour sceller le sort de Patrice Talon et de la 8ème législature.
Venant d’où on sait, ces propos ne sont pas seulement d’une extrême gravité mais reflètent l’égoïsme exacerbé. Heureusement que, bien qu’étant dans le conglomérat oppositionnel au régime Talon, les communistes du Bénin ont vite perçu les dérives et tiré les conclusions qui s’imposent. Du moins, sur la base du principe de souveraineté, ils sont contre toute ingérence aux problèmes interne au Bénin et à l’appel à une recolonisation de notre pays qui ne dit pas son nom.
A ce que je sache, l’opposition incarne la possibilité d’une alternance politique au pouvoir et non d’une facilitation à l’agression des citoyens par les puissances étrangères. Raison pour laquelle, elle s’organise et déroule sa stratégie avec l’aide du peuple conquis et mobilisé. Depuis la nuit des temps, c’est cette méthode qui permet de renouveler le personnel politique. En revanche, cette trahison des grandes figures de notre histoire que sont Bio Guerra, Béhanzin et Kaba ne saurait être du goût des communistes qui ont pendant longtemps fait la preuve de leur patriotisme.
D’ailleurs, ce n’est pas un hasard que d’entendre le Premier Secrétaire du Pcb reconnaître, après l’installation de la 8ème législature, que le peuple a perdu la bataille de la démocratie mais que l’essentiel reste à venir. Et pour ‘‘l’opposition Rouge’’, gagner prochainement celle de l’alternance au pouvoir passe par une meilleure organisation et le travail de formation des militants à la base et non par des options indécentes.
A présent que des voix discordantes issues de l’opposition condamnent publiquement leur façon de faire et les rappellent à l’ordre, je suis curieux de savoir ce qu’en pensent les Fcbe et les partis satellites. Ce qui est sûr, et c’est un secret de polichinelle, ils sont actuellement tous ensemble contre le régime en place mais pour diverses raisons. Alors, sans vouloir trop entrer dans les détails, ‘‘dindons de la farce’’, les communistes n’en veulent pas. Certes, ils ont perdu la bataille autour de la 8ème législature mais pas la guerre. Mieux, quoi qu’il en soit, ils soutiennent que le Bénin indépendant et souverain est au-dessus de leurs petites personnes et tout acte de désespoir n’est que lâcheté. Pour une leçon d’éthique politique et de patriotisme, les communistes du Bénin ont tout dit. ‘‘Opposition responsable’’, êtes-vous ? Autrement, allez tout simplement à la bonne école.

Related posts

Bénin/ Présentation de vœux au chef de l’Etat Patrice Talon se réjouit du professionnalisme et du dévouement des forces de défense et de sécurité

adminbti

Bénin/Sécurité Face au Diktat des malfaiteurs dans la commune de Lokossa Les autorités invitent les populations à plus de prudence et de vigilance

adminbti

Bénin /Journée Mondiale de la Population La planification familiale au cœur des festivités

adminbti

Leave a Comment