Actualités

Bénin / Chronique :Péripéties pour Hémicycle !

Bénin / Chronique :

Péripéties pour Hémicycle !

Angelo Dossoumou

Encore un nouveau site et un nouveau plan pour un parlement adapté aux exigences de nos représentants à l’Assemblée nationale. Un énième chapitre de la série en béton armé abandonné au bord de la lagune de Porto-Novo a été ouvert hier par le gouvernement. Passé l’épisode des tergiversations sur la suite à donner au monument de la honte et du culte de la corruption, depuis hier, on en sait un peu plus sur l’option retenue afin que les députés béninois puissent travailler dans de bonnes dispositions. Retenons déjà, d’après l’issue du dernier conclave hebdomadaire du Conseil des ministres, que l’édifice qui a longtemps hanté le sommeil des Aïnonvi sera implanté non loin de l’ancien et plus précisément sur le domaine de l’ex gendarmerie nationale.
Il faut donc comprendre qu’à cause des réserves d’il y a un an des députés sur les garanties de sécurité du parlement à polémique, en toute responsabilité, le gouvernement a décidé d’arrêter d’y engloutir encore des milliards sans espoir du résultat. Ce faisant, au vu de l’investissement aussi lourd désormais sans avenir, il y a de quoi, en tant que contribuable, que l’on soit remonté contre un gâchis qui ne dit pas son nom. D’ailleurs, je n’ose pas penser à tout ce à quoi aurait pu servir l’argent partagé entre coquins au lieu d’être effectivement dépensé pour les travaux. A ce sujet, le peuple demande qu’enfin la lumière soit faite et que justice soit rendue. Sinon, pour un hémicycle à la hauteur des attentes, nous voilà de retour sur un autre chantier à Porto-Novo et, à ce niveau, les Béninois veulent bien voir avant de croire.
Maintenant, en ce qui concerne le nouveau siège envisagé par l’Exécutif, les consultations ont permis de retenir le cabinet Kéré Architecture. Pour ce qu’on en sait, même si les montants ne sont pas encore officiellement dévoilés, sa proposition serait originale et très avantageuse. Tirée du concept de l’arbre à palabre, elle donnera, sans aucun doute, une fière allure à la capitale politique du Bénin.
Raison de plus pour que les Porto-Noviens se frottent les mains et ne pensent, à présent, qu’à la phase des études et du bouclage du dossier de la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Là aussi, c’est au cabinet Kéré Architecture venu du Burkina-Faso et dont l’expertise est mondialement appréciée, qu’il revient de définir les notices techniques nécessaires à la réalisation de l’ouvrage. De toute façon, chat échaudé craint l’eau froide. Alors, ce qui importe par rapport à la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale, c’est la qualité à tous les niveaux et la célérité des travaux.
D’ailleurs, sur ce point et surtout que la 8ème législature s’en va bientôt être installée, les curiosités sont déjà aiguisées sur la date précise de déménagement des prochains députés. Mais, s’il est normal d’être pressés de débarrasser le bâtiment vétuste pour être les premiers députés à jouir d’un meilleur confort, il ne leur sera plus pardonné un laxisme semblable à celui qui défie l’entendement du côté de la lagune. De ce fait, ils ont l’obligation de veiller, de bout en bout, sur la concrétisation du nouveau projet sorti des entrailles du laboratoire gouvernemental. Autrement, tant pis pour eux et tant pis pour nous autres qui n’aurons que nos yeux pour pleurer les milliards de l’Etat évaporés. Pour toutes ces raisons, à personne, ne donnons le bon Dieu sans confession. Surtout pas quand des milliards sont en jeu.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top