Sign in / Join

Bénin / Chronique : Sacré pied de nez !

39
0
Share:

Bénin / Chronique :

Sacré pied de nez !

Angelo Dossoumou

« Le mensonge se lève tôt mais finit toujours par se faire rattraper par la vérité ». Trêve de récréation, Talon était partout sauf là où les croque-morts voulaient le voir. Sur la route de Dakar, il s’est bien foutu de ses détracteurs forgeurs de rumeurs et champions en intoxication. Eh oui ! Le discrédit jeté sur leur machine à fabriquer des balivernes est d’autant plus grand que la cible visée, s’en moquait royalement. Sacré caractère ! De l’actuel locataire de la Marina, ils doivent apprendre qu’un fétiche ne sort pas pour les beaux yeux de quelqu’un. Conséquence, ils ont beau piailler, lui attribuer toutes les maladies et même l’enterrer vivant, il est resté imperturbable. A présent qu’une sortie à l’aéroport de Cotonou a mis fin à leur cabale, j’ose croire qu’ils auront encore du temps pour des inventions à servir à leurs fidèles auditeurs.
D’ailleurs, leur vocation, c’est d’être d’éternels et puissants croque-morts et dans leur imagination, de creuser des tombes pour le plaisir d’enterrer leur empêcheur de tourner en rond. Heureusement, bien vivant, Talon a copieusement ri de leur délire. Ah oui ! S’il avait su à quel point ils attendaient qu’il revienne du Maroc ou je ne sais d’où, les pieds devant, il devrait plutôt boire à leur santé. Mais bon, on ne répond aux bêtises que par le silence et le discernement. Alors, au lieu de tomber dans la provocation, l’antipopuliste leur a donné du grain à moudre. Durant des jours et des semaines, ils ont été bien occupés à trouver des inepties. Pendant ce temps, Talon travaille et creuse une avance qu’ils auront du mal à rattraper.
Alors s’il y a un conseil à donner à tous ces amoureux de l’Apocalypse, c’est de leur dire que si effectivement, ils lorgnent le fauteuil présidentiel, qu’ils aillent chercher mieux à faire. Sinon, une supposée mort du président ne leur apportera rien. Au contraire, dans l’optique d’une alternance au pouvoir, ils s’enlisent. Car, si leur seule stratégie est d’attendre la disparition physique de leur adversaire, ça m’étonnerait que Dieu exauce leur prière. Finalement, à attendre l’improbable, ils n’auront que leurs yeux pour pleurer.
D’ailleurs, contrairement à l’agitation, le calme et la sérénité aident à mieux se concentrer. Devant le stress que leur donne un mort-vivant très serein, s’ils continuent sur cette voie, ils risquent la dépression. Je ne serai même pas surpris, que leur cerveau soit déjà atteint. Autrement, pour le combat politique qui enregistrera un round décisif en 2021, je leur suggère de profiter à fond des failles du système Talon. A moins qu’ils soient des farceurs, qu’ils affûtent leurs armes pour nous convaincre qu’ils ont mieux à offrir aux populations qui manquent d’eau, d’énergie électrique, de route, d’hôpitaux, d’écoles et que sais-je encore ? Désolé pour eux, la vente de la mort d’un adversaire politique n’a jamais été un projet de société ni une piste qui ouvre le boulevard de la Marina. Et donc, pauvres croque-morts, sachez raison garder et laissez-nous respirer.
Pour vous autres qui prêtez flanc à leur imagination et croyez dur comme fer qu’ils sont dans la vérité, ça vous apprendra à leur faire confiance. Dorénavant, rappelez-vous que Talon est certes un mortel mais, avant que Dieu ne décide de sa fin, il est jusqu’à nouvel ordre, un président à part entière et en bonne santé. Alors, inquiétons-nous pour nos mieux-être respectifs et prions qu’au service de l’Etat, le chantre du Nouveau départ, loin des bruits de couloir, fasse les meilleures options. Enfin, que les chiens aboient mais que la caravane passe. C’est l’essentiel.

Share:

Leave a reply