Bénin / Chronique : Tvm, vitesse mobile !

122
0
Share:

Bénin / Chronique :

Tvm, vitesse mobile !

Angelo Dossoumou

A ce rythme, on devrait finir par totalement nous habituer et être plus que jamais soumis à ce mode de règlement de nos factures. Sinon, à peine les abonnés de la Sbee font-ils l’expérience du MoMo, que pour des raisons de modernisation des services de l’administration fiscale et de simplification des procédures de paiement des impôts et taxes, les automobilistes sont appelés à l’utilisation du Mobile money pour leur Tvm, entendez Taxe sur les véhicules à moteur. Ainsi, dans les tout prochains jours et plus précisément le 9 décembre, il sera procédé au lancement officiel d’une plateforme à cet effet. En clair, il s’agit d’abord du mode de paiement USSD, compatible à tout type de téléphone portable puis de celui via une application mobile destinée uniquement aux utilisateurs de smartphone.
Ceci dit, cette innovation qui entre dans la droite ligne de la dématérialisation progressive des services administratifs a son lot d’avantages. Entre autres, elle évite les tracasseries aux automobilistes, la prise de risque dans les allers-retours et aide à fermer les poches de la corruption. Toujours est-il que ce service est une aubaine pour une catégorie de personnes, pour l’Etat et naturellement pour les Gsm. Car, comme avec la Sbee, les transactions monétaires ne vont, sans doute, pas se faire gratuitement. Du reste, c’est à ce niveau que le bât blesse. Alors, dans la perspective d’une généralisation de ce mode de paiement, il ne serait pas exagéré, que, tout de suite, un consensus soit dégagé entre les gouvernants, les associations de consommateurs et les Gsm. Sans quoi, des problèmes seront certes résolus mais j’ai bien peur que ce ne soit pour en créer d’autres.
En premier lieu, avec le pouvoir d’achat du Béninois lambda, ces petits sous de rien de tout pour les multiples transactions notamment la Tvm, pèseront au finish lourd dans la balance. Or, a priori, les réformes liées à la dématérialisation et à facilitation de la tâche au consommateur ne visent pas à creuser sa poche pour enrichir les multinationales. C’est dire que sur ce terrain, le souci du social doit pouvoir rimer avec la recherche de solutions plus appropriées. Si tant est que ce service doit être rendu par les Gsm, alors qu’ils le fassent à des prix exceptionnels quitte à ce que l’Etat en tienne compte dans le paiement de leurs impôts. Autrement, que les services abonnés au Mobile money explorent, dès à présent, d’autres formules de règlement moins coûteuses et qui ne nous pénalisent pas trop.
D’ailleurs, l’innovation est un train qui roule à grande vitesse et donc, il y a moyen de pallier cette incongruité. De toute manière, ce ne sont point les expertises dans ce sens qui devraient manquer. A vrai dire, personne n’est contre la dématérialisation et les paiements par Mobile pour la Tvm, l’électricité et bien d’autres services mais pourvu qu’ils ne pèsent davantage sur les revenus et laissent trop de traces sur le quotidien du Béninois.
En définitive, par les temps qui courent, il n’est déjà pas facile de régler les factures. De ce fait, à mon avis, pour être véritablement efficaces, les services de facilitation de paiement doivent rester dans des proportions raisonnables. Je ne vais pas avancer des chiffres pour les MoMo adéquats en vue du paiement de la Tvm encore moins la facture de la Sbee. Mais, ce qui est sûr, pour les Gsm, le minimum devrait pouvoir suffire.

Share:

Leave a reply