Sign in / Join

Bénin / Chronique : Veillons sur nos enfants !

8
0
Share:

Bénin / Chronique :

Veillons sur nos enfants !

Angelo Dossoumou

Ils sont en danger. L’intolérable n’est pas loin. Avec des prédateurs, des criminels et des insensés qui menacent l’intégrité physique et morale de nos bouts de chou, autant ne plus se fier à personne. En Côte d’Ivoire notamment à Dimbokro en fin de semaine dernière, l’actualité est à l’horreur et la colère gronde. Enlevée puis violée par un maniaque, une fillette de trois ans est passée de vie à trépas. Si vous avez du mal à y croire, c’est tout simplement, parce que les enfants sont si adorables qu’il ne traverserait jamais l’esprit d’un homme équilibré de leur faire du mal. Erreur, dès qu’ils sont sans défense et sans surveillance, sachez que tout peut leur arriver. Pour preuve, à Kaduna au Nigeria, au nom du Coran, des enfants ont été victimes de graves sévices corporels.
D’ailleurs, avant le drame de Dimbokro, il y a eu par ici au Bénin, une détestable période où plus qu’aucun jour ne passait sans des enlèvements d’enfants ou de crimes rituels sur leur personne. Tout ceci doit nous amener à ne pas oublier que le mal leur rôde toujours autour. Alors, au grand jamais, et même pendant quelques secondes, il ne faut perdre de vue les enfants et faire confiance à qui que ce soit. Car, même là où l’on pense qu’ils sont en sécurité, des loups garous peuvent toujours s’inviter. Raison de plus, pour que chacun de nous tire leçon du malheur qui frappe les autres. Certes, il s’agit des faits qui se sont récemment passés en Côte d’Ivoire et au Nigeria. Mais, mieux que le bien, le mal se propage vite. Et donc, prenons garde !
De surcroît, nous sommes à l’entame d’une année scolaire, une période sensible où la moindre inattention des parents et des encadreurs aux abords des écoles peut être fatale. Ce qui est évident, que ça soit à la maison ou les lieux de savoir, ça bouge beaucoup plus. Par ailleurs, avec des retrouvailles et des causeries, une distraction est vite arrivée et des enfants peuvent facilement se retrouver entre de mauvaises mains. Pour tout ceci, quand vous n’êtes pas capables d’assurer convenablement les droits fondamentaux des enfants surtout celui relatif à leur protection, autant ne pas en faire.
Au fond, dans un ménage, la priorité doit être donnée à l’intérêt supérieur des gosses. Si avec tous les efforts accomplis, certains en arrivent à être désagréablement surpris, il y a donc de quoi redoubler d’ardeur pour leur protection et leur sécurité. Imaginons le choc psychologique des parents de la petite Océane, ils ne s’en remettront jamais. Pareils pour ceux qui croyaient qu’avec les maîtres coraniques, rien d’anormal ne pouvait arriver à leurs progénitures. Partant de ces faits, une fois encore, même dans vos cours communes, ne laissez jamais vos enfants loin de vous. En effet, un peu partout, des diables ont revêtu des peaux d’agneau et, à moins d’être un devin, il n’est pas évident que votre intuition sauve vos enfants des méfaits de ces déréglés qui inondent la société.
Enfin, on a l’impression que tout ceci, c’est du déjà entendu et que ça n’arrive qu’aux autres. Mais, sans vouloir semer la psychose, vigilance pour les enfants. Des détraqués insoupçonnés attendent seulement que vous leur tourniez le dos pour leur faire du mal. Océane a payé, sans doute, pour une petite erreur de ses parents. Nous sommes prévenus, ne leur laissons aucune possibilité de nous rendre malheureux

Share:

Leave a reply