Actualités

Bénin/Chronique:Jaune à l’unisson !

Bénin/Chronique:

Jaune à l’unisson !

Angelo Dossoumou

 

Aujourd’hui, c’est le jour J. Les supporteurs des Ecureuils du Bénin ont une longue journée devant eux. A 21h, leur équipe nationale entre en compétition et défient les Black Stars du Ghana. Sur toutes les lèvres et dans toutes les têtes, l’affiche ou si vous voulez le défi à relever par nos rongeurs occupe une place de choix. A l’unisson, les cœurs battent déjà pour une victoire. Et plus l’heure du match s’approchera, plus les Béninois n’auront qu’une seule attente : que les jaunes nous fassent vibrer et oublier un tant soit peu nos galères et nos soucis. Evidemment, à travers les Ecureuils qui joueront ce soir contre les Black Stars du Ghana, tous les Béninois se reconnaissent. Pour une fois, il n’y aura ni opposition ni mouvance mais juste, une communion et une union de prières pour faire briller le Onze national.

Heureusement, qu’à l’allure où évolue la compétition, la différence de niveau entre les favoris et les outsiders est presque inexistante. Face aux petits poucets, les gros bavent et je parie qu’avec des Ecureuils déterminés, les surprises ne sont pas près de s’arrêter au pays des Pyramides. Alors ce soir, sur la pelouse du stade d’Ismaïlia, nos petits rongeurs ne se présenteront pas en victimes expiatoires devant l’ogre ghanéen. Bien au contraire, après avoir vu faire les Ougandais, les Malgaches et les Angolais pour ne citer que ceux-là, plus rien ne devait leur faire peur. Au cours de cette Can, tout au moins jusqu’ici, la plupart des grands noms attendus passent à côté de leur sujet. Raison de plus, pour que nos Ecureuils jouent pleinement leur va-tout et confirment la  tendance que les petits ont grandi et ont désormais les dents bien longues pour faire mal aux grands.

Justement, briser le mythe ‘‘Black Stars’’ et révéler celui des Jaunes, c’est le rêve de toute une Nation. Et si l’encadrement technique et les joueurs n’ont pas lésiné sur les efforts pour rendre fier tout un peuple, il revient à présent à chacun de nous, d’implorer dame chance afin qu’elle ne fasse pas défaut quand nos joueurs en auront besoin pour battre le gardien adverse. Car, on a beau dire que le football, c’est la technicité et une bonne dose d’aptitude physique, il y a aussi que la baraka peut vous jouer des tours. C’est pourquoi où que nous soyons, quoi que nous adorons, l’essentiel est d’envoyer toutes les positivités possibles aux joueurs de l’équipe nationale pour que la victoire soit au rendez-vous.

Black Stars-Ecureuils, a priori, l’affiche paraît très déséquilibrée. Mais, cette année, il est visiblement écrit que la sérénité ne fait pas bon ménage avec les favoris. Et donc, en toute confiance, revêtons nos tuniques jaunes et supportons notre équipe nationale comme on ne l’a jamais fait. Au bout, mon petit doigt me dit que nous ne serons pas déçus ce soir. Car, pour qu’une étoile brille de mille feux, il faut forcément qu’une autre s’éteigne. Evidemment, avec la fièvre jaune qui embrasera Ismaïlia dans les prochaines heures, les Etoiles Noirs n’auront même pas le moindre reflet et ce serait tant mieux pour nous.

En définitive, sur le rectangle vert du stade d’Ismaïlia, le ballon roulera pour tous. Mais, pour un jour de gloire, la victoire nous tend les bras. Et tout notre souhait, c’est que du rêve à la réalité, le pas soit bien franchi avec une copie parfaite de nos  champions. En attendant 21h, pour eux et avec eux, nous retenons nos souffles.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top