Actualités

Benin/Levée du dispositif sécuritaire de CadjèhounYAYI déjà hors du Bénin, un pas important vers le dégel de la crise politique

Benin/Levée du dispositif sécuritaire de Cadjèhoun

YAYI déjà hors du Bénin, un pas important vers le dégel de la crise politique

La mission de facilitation entreprise par des sages et personnalités de Tchaourou et de Savè à l’endroit du Chef de l’Etat à l’effet de le voir alléger le dispositif sécuritaire dont fait l’objet le domicile de son prédécesseur Boni YAYI porte déjà ses fruits. Dans la nuit du vendredi au samedi, le domicile de l’ancien chef de l’Etat a été libéré du siège dont il faisait l’objet depuis une cinquante de jours. Le container obstruant l’entrée au domicile et servant d’abri aux forces de l’ordre en faction, a été enlevé. La circulation est rétablie et la rue passant devant le domicile a retrouvé son mouvement normal.
Ce geste traduit la volonté de Patrice TALON à dégeler la tension sociopolitique née des dernières élections législatives. C’est là le fruit des médiations entreprises tant au plan national que sous régional.
Jeudi dernier, en effet, Patrice TALON s’était rendu de l’autre côté du grand voisin de l’Est où il s’est entretenu à huis clos avec le président Mouhammadu BUHARI au sujet de la situation de Boni YAYI d’après les indiscrétions. Ce même jour, à son retour sur Cotonou, le même sujet a été au cœur d’une rencontre entre lui et une délégation de sages, personnalités et notables de la commune de Tchaourou. Hier, vendredi, c’est le tour d’une délégation de Savè de fouler le salon présidentiel pour le même exercice.
Avec la levée du dispositif sécuritaire auquel se heurtait tout visiteur de Boni YAYI, il est désormais loisible à ce dernier d’aller suivre des soins plus appropriés à l’extérieur.
A ce propos, aux dernières nouvelles, l’ancien Chef de l’Etat s’est envolé vers une destination non encore précisée, dès les premières heures ce samedi pour des soins en compagnie de l’ambassadeur du Nigéria au Bénin et une délégation de proches.
C’était d’ailleurs l’une des doléances des délégations précitées.
Quid de la procédure judiciaire en cours, dans laquelle l’ancien Chef de l’Etat est mis en index? C’est là la grande interrogation. Les prochains jours nous situeront davantage sur le sujet.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top