Actualités

Bénin/Politique : Surpris par le temps, des partis politiques ratent la plus grande réforme politique au Bénin

Bénin/Politique :

Surpris par le temps, des partis politiques ratent la plus grande réforme politique au Bénin

Josiane Bonou

Un ultimatum, avant de se raviser pour convoquer un congrès extraordinaire en catastrophe. Des appels à la révolte,  à une dernière tentative de passage en force au palais de la Marina au cours d’une audience qu’ils ont demandé , là aussi dans la précipitation, les acteurs politiques de l’opposition paient au Bénin , le prix de leur médiocrité et de leur turpitude. La cour Suprême qui a été saisie ce mardi en vertu de l’article  57 de la Charte des partis politiques,   vient de se déclarer incompétente ce 26 Février à Cotonou.

La messe semble dite pour  certains partis politiques au Bénin. A quelques  mois des élections  , ces partis se rendent compte qu’ils ne pourront participer aux législatives. En réalité l’opposition  au régime Talon, divisée par des querelles de clocher et des futilités, a manqué de ranger ses affaires afin d’être prête pour la plus grande réforme politique jamais engagée au Bénin. Promise par l’actuel chef de l’Etat, la réforme du système partisan devait assainir le paysage politique et conduire les partis politiques au développement de grandes idéologies,  pour construire le Bénin. Des centaines de partis politiques au Bénin ont pu  opérer la transformation, mais certains sont passés à la trappe. C’est le cas de Restaurer l’Espoir, des Fcbe et de l’Usl. Certains ont passé du temps à jouer au populiste et d’autres à critiquer de quartier en hameau en quartier les actions du gouvernement en cours. Contre toute attente , ils ne sont pas au rendez électoral.

Dans la soirée du lundi 25 Février, les acteurs politiques de l’opposition ont rencontré le Chef de l’Etat, suite à une audience qu’ils ont demandée. Ce dernier a longuement échangé avec les leaders présents. Curieusement, ces acteurs ont reconnu leur tort. Ils sont restés muets, quand le Chef de l’Etat a sorti une fausse pièce relevée dans un des dossiers d’un  parti d’opposition. Théophile Yarou représentant des FCBE s’est même dit émerveillé , quand au même moment ses militants tentent de semer le trouble dans le pays.

L’opposition béninoise vient de rentrer un grand virage. Elle devra épuiser les différentes voies de recours afin de rattraper le train en marche. Pour l’instant, elle risque de ne pas participer aux élections législatives qui se déroulement le 28 Avril 2019.

 

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top