Actualités

Bénin/Réformes autour des allocations universitaires: Les JRPR soutiennent le Chef de l’Etat

Bénin/Réformes autour des allocations universitaires:

Les JRPR soutiennent le Chef de l’Etat

Les réformes relatives aux allocations universitaires, font objet de critiques acerbes dans le rang des acteurs du système éducatif , que dans l’opinion publique. Pour éclairer la lanterne des uns et des autres, les Jeunes engagés de la rupture pour le progrès de la république (JRPR) ont initié une séance d’échanges qui a mobilisé des étudiants, ce dimanche 13 janvier 2019 dans l’amphi Houdégbé de l’Université d’Abomey-calavi. À la même occasion, le Directeur du FNPEEJ Paulin AKPONAN, a présenté une communication autour de la thématique: <>.

Freddy AGNIDOZAN (Stag)

Devant ses pairs, le président des JRPR Hervé ATCHIFON n’a négligé aucune facette des nombreux avantages que présente la loi nº 2017-155 du 10 mars 2017 portant attribution des allocations universitaires. Sur ce, il a évoqué la réduction du taux de chômage à travers le système des quota, qui encourage un intérêt pour les filières porteuses d’emploi, donc à l’auto emploi . Dans le même registre il a précisé que le chef de l’État en prenant ce décret, entend également démystifier et assainir le système éducatif. <> a affirmé Hervé Atchifon . Dans la même veine il a cité la possibilité désormais pour l’étudiant d’entrer dans un cycle doctoral avec une moyenne de 10 et le libre choix laissé aux étudiants d’identifier une banque où percevoir leur argent. Tous ces avantages relevés dans ce décret amène M. Atchifon à clamer que ces réformes engagées par le gouvernement, s’inscrivent dans son élan de panser les problèmes du système éducatif, et de la jeunesse en general.

Dans sa communication autour du thème: <> , le directeur général du fond national de promotion de l’entreprise et de l’emploi des jeunes, Paulin Akponan, a abondé dans le même sens que son prédécesseur en affirmant que les problèmes de la jeunesse occupent une place de choix dans le programme d’actions du gouvernement.
Il a démontré que les grandes puissances ont connu d’ascension grâce aux investissements consentis dans les petites et moyennes entreprises. S’inscrivant dans la logique d’élever le Bénin au rang des puissances économiques, Le chef de l’État Patrice Talon a donc insufflé une nouvelle dynamique au FNPEEJ, dans le but d’encourager et soutenir l’entreprenariat des jeunes . Sur ce, le DG FNPEEJ a évoqué la création d’un système d’incubation, qui suppose une préparation psychologique des jeunes entrepreneurs, et l’instauration du système de mentorat, qui invite les jeunes à suivre une formation en adéquation avec leurs aspirations auprès des entreprises déjà existantes, afin d’être expérientés et aguerris.
L’expert comptable souligne que le fond accompagne également les jeunes entrepreneurs, dans les formalités administratives , la négociation des taux d’intérêt et met à leur disposition un fond de garantie afin de faciler l’accès au financement auprès des banques et autres structures financières.

Ces nouvelles dispositions selon M. Akponan, viendront remettre la jeunesse sur l’orbite de l’auto-emploi.
Par ailleurs il a relevé, que le gouvernement en initiant ces mesures, est parti du constat, que par le passé les problèmes de la jeunesse ont été traités avec légèreté.<>, a déploré M. Akponan.

À la suite de cette communication, place est laissée au débat, où des étudiants ont extériorisé leurs inquiétudes face à certaines dispositions contenues dans la nouvelle loi sur les allocations universitaires.
Reprenant la parole, Le President des JRPR et le DG FNPEEJ ont répondu aux questions des intervenants.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top