Bénin/Société : Le projet de loi portant création de la Chambre des Métiers de l’Artisanat  du Bénin (CMA-Bénin)  transmis à l’Assemblée Nationale

135
0
Share:

Bénin/Société :

Le projet de loi portant création de la Chambre des Métiers de l’Artisanat  du Bénin (CMA-Bénin)  transmis à l’Assemblée Nationale

En sa séance du mercredi 22 avril 2020, le conseil des ministres a décidé de transmettre à l’Assemblée nationale, pour étude et adoption, le projet de loi portant création de la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Bénin. Ce projet  permettra de parachever le recensement des artisans, le toilettage des textes les régissant et déjà accompli par le gouvernement. Une fois adopté, il consacrera les bases légales de la Chambre qui sera l’organe représentatif des intérêts généraux du sous-secteur de l’artisanat  auprès des pouvoirs publics.

 

Le gouvernement béninois se soucie de l’avenir des artisans. Dans cette logique, il envisage de créer une Chambre des Métiers de l’Artisanat. Ainsi, la chambre aura une mission de formation, de conseil et d’accompagnement, d’identification et d’immatriculation des entreprises artisanales.

Dans son programme d’actions, le président  Patrice Talon a prévu la révision des textes régissant le secteur de l’artisanat dans le sens de la professionnalisation, ainsi que la mise en place d’une réelle politique de soutien aux vocations et talents artistiques. Cette dynamique est accompagnée d’une volonté politique au sommet de l’Etat qui doit déboucher sur l’institutionnalisation de la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Bénin.

Notons que des étapes ont été déjà franchies dans ce sens à savoir le toilettage des textes régissant ces corps de métiers.

Par ailleurs, l’adoption du projet de loi portant création de la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Bénin (CMA-Bénin ) sera le couronnement de cette volonté de dynamiser et de rendre plus professionnel ce sous-secteur.

Nul doute que la concrétisation de ce projet permettra aux artisans de s’épanouir dans leurs secteurs d’activités.

Share:

Leave a reply