Actualités

Bénin/Société Sifa 2018, pari gagné pour l’association Femmes de Demain du Bénin

Bénin/Société

Sifa 2018, pari gagné pour l’association Femmes de Demain du Bénin

 

Cyrille LIGAN

 

La Semaine Internationale de la Femme Africaine qui se tient à Cotonou depuis le jeudi 26 juillet dernier a été clôturée ce mardi 31 juillet 2018 dans une ambiance conviviale. Organisée en marge de la célébration de la Journée internationale de la femme africaine par l’association Femmes de demain (Fdd), ladite semaine a été marquée par plusieurs activités et réflexions sur le rôle de la femme dans le développement d’une nation. Cette deuxième édition de la Sifa s’est déroulée sous la présidence Réckya Madougou, ancien ministre, de Christine Jouan Bruneau, présidente Fdd-International, Francine Toupé Enianloko, présidente Fdd-Bénin et Ghislaine Fagbohoun, marraine de l’événement.

 

Au-delà de son émancipation, la femme africaine demeure un artisan dans l’œuvre de construction et du développement économique et social de son pays. Conscientes de cela, les diverses entités des Femmes de demain pays Afrique et Diaspora Europe-Afrique se sont données rendez-vous du 26 au 31 juillet 2018 à la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin à Cotonou, pour réfléchir sur la part de responsabilité de la femme dans le processus du développement des nations africaines. A en croire Yolande Esther Lida-Koné, présidente des Fdd-Afrique, l’ambition des Gemmes de demain Afrique est d’apporter sa pierre à la promotion de la journée du 31 juillet, dédiée à la femme africaine. Pour elle, cette journée mérite d’être connue en souvenir des femmes inspirantes du passé, mais elle permettra surtout de présenter des femmes africaines ou afro descendantes qui s’accomplissent dans l’action, modèles de réussite pour la nouvelle  génération. « Nous ambitionnons de faire du 31 juillet une date mémorable pour les africaines de par le monde, une date dont elles sont fières parce qu’elles pourront s’y identifier », a-t-elle dit.

 

La présente édition fait suite à une première organisée en juillet 2017en Côte d’ivoire. Elle a démarré par une campagne de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus, une consultation ophtalmologique et un master class en photographie. Aussi, plusieurs communications ayant trait à l’innovation, à la communication digitale et à l’entrepreneuriat ont meublé les travaux. Nadine Kiki Migan, directrice de projet reste convaincue que la Sifa 2018 a apporté un plus aux participants. Au terme des travaux, ces derniers ont en effet formulé diverses recommandations dont la création d’une plateforme digitale pour coacher les femmes d’Afrique qui veulent s’engager en politique, la conception d’un document de capitalisation mettant en évidence les femmes battantes de l’Afrique, la célébration chaque année d’une femme battante ayant réussi pour servir de modèle aux autres femmes, et la responsabilisation des femmes de demain pour amorcer la sensibilisation à la base des filles dans les écoles et collèges.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top