Allemagne Politiques

Le bloc de Merkel conserve une nette avance dans les sondages

Allemagne: Le bloc de Merkel conserve une nette avance dans les sondages

A deux bons mois des élections générales du 24 septembre 2017, les chances d’Angela Merkel d’obtenir un quatrième mandat à la tête de l’Allemagne sont importantes.
Un sondage publié ce mardi 11 juillet montre un écart toujours plus grand dans les intentions de vote entre le parti de la chancelière et ses adversaires sociaux-démocrates, avec lesquels elle dirige actuellement le pays dans un gouvernement de grande coalition.

Les uns frôlent la barre des 40%, les autres, après avoir talonné un temps au printemps leurs adversaires, se rapprochent dangereusement de l’étiage où ils se trouvaient il y a quelques mois.

La chancelière allemande, mardi 11 juillet 2017, à Münich. Le parti conservateur maintient une nette avance sur les sociaux-démocrates du SPD dans les derniers sondages. Reuters/Michaela Rehle

Dans un sondage tout frais, les chrétiens-démocrates allemands emmenés par Angela Merkel ont 17 points d’avance sur les sociaux-démocrates ; la CDU et la CSU obtiennent 39% des intentions de vote contre 22% pour le SPD.

L’effet Schulz appartient au passé. La nomination de l’ancien président du Parlement européen pour prendre la tête du parti social-démocrate et mener campagne face à Angela Merkel avait provoqué une remontée spectaculaire de la gauche dans les sondages.

Le SPD est revenu désormais à ses scores médiocres d’il y a six mois. Un Allemand sur dix seulement pense que le parti est le mieux à même de gérer le pays.

Le SPD est sous pression. Après les violences durant le G20 de Hambourg, son maire, un poids lourd du parti, doit se justifier alors qu’Angela Merkel n’est pas attaquée.

Les attaques frontales du ministre des Affaires étrangères, le social-démocrate Sigmar Gabriel, dans une interview contre Angela Merkel, ne changeront sûrement pas la situation. Dans un pays consensuel où la grande coalition est privilégiée par les électeurs, cette démarche agressive risque d’être contre-productive.

Pascal Thibaut

(Avec Rfi)

Related posts

Bénin/25 Ans de la Cour Constitutionnelle : Robert Dossou accusé de falsifier l’histoire.

adminbti

Bénin/Affaire Metognon : Les marches de soutien et des troubles à l’ordre public  pour intimider Talon  comme à l’époque Yayi.

adminbti

G20: Le développement de l’Afrique au menu

adminbti

Leave a Comment