Non catégorisé

Politique/Ralliement du Plp à l’Usl : Léonce Houngbadji offre une coquille vide à Ajavon, un non-événement

Politique/Ralliement du Plp à l’Usl :

Léonce Houngbadji offre une coquille vide à Ajavon, un non-événement

Omer ANIOUVI

Depuis le vote de la loi portant charte des partis politiques et cette relative au nouveau code électoral, certains micro-partis ne savent visiblement plus où mettre la tête. Dans le souci de se conformer aux dispositions prescrites par les lois précitées, les partis politiques, notamment certains se réclamant de l’opposition, courent dans tous les sens pour résoudre cette épineuse équation afin de ne pas disparaître de la scène politique. C’est notamment le cas du Parti pour la libération du peuple (Plp) qui a annoncé dans la matinée du vendredi 1er février 2019, sa décision de soutenir la liste de l’Union sociale libérale (Usl) dans le cadre des prochaines consultations électorales. A l’heure où ce ralliement continue de défrayer la chronique, il ne serait pas superflu de d’évaluer les réelles chances de cette formation politique aux côtés du parti porté par l’homme d’affaires Sébastien Germain Ajavon.

A l’analyse, beaucoup estiment qu’il s’agit d’une alliance contre nature qui a peu de chances de prospérer lors des prochaines élections législatives. Portés sur les fonds baptismaux sous le régime de la rupture, ces deux partis politiques n’ont pas encore participé à une consultation électorale pour convaincre de leur assise au plan national. Point n’est en effet besoin de rappeler que les élections législatives sont d’une portée majeure au plan politique car seules les formations politiques qui en sortiront vainqueurs auront le privilège et la lourde mission de prendre des décisions importantes qui engageront le pays pour les quatre prochaines années.

Le Parti pour la libération du peuple malgré les multiples soubresauts de ses géniteurs dans l’animation du débat politique, fait douter de sa capacité à faire élire un seul député. Politiquement vierge et n’ayant pas un fief connu, ce parti aura du mal à apporter une plus value à l’Usl qui, quoiqu’on dise, reste et demeure un conglomérat de jeunes activistes inexpérimentés qui auront forts à faire face aux vieux artisans du sérail annoncés dans les starting-blocks du scrutin en vue. Il s’agit d’un micro parti qui n’existe qu’à travers des tracts et des communiqués et qui à ce jour n’a aucun fief reconnu. Pire , il n’a participé à aucune joute électorale.

Au regard de tout ceci, on est bien tenté de donner raison à ceux qui estiment que ce ralliement du Plp à l’Usl est un non-événement, un effet d’annonce en raison de ce que le parti manque d’aura et d’ancrage.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top